Centuries et Bible3 des deux bêtes de l'apocalypse de Saint Jean

Deuxième section de la partie prophétique

EXECUTION DES DECRETS DU PETIT LIVRE OUVERT TOUCHANT LES RAPPORTS

DE L'EGLISE ET DE L'EMPIRE

 

La Dame et le Dragon

 

 12 Ensuite parut un grand météore : une Dame enveloppée dans le soleil, la lune sous les pieds, la tête couronnée de douze étoiles. (2) Elle était enceinte et criait dans les douleurs et le travail de l'enfantement. (3) Puis un second météore : un grand dragon roux, à sept têtes et dix cornes, et sur les sept têtes, sept diadèmes. (4) Il balayait de la queue le tiers des étoiles, et les précipita sur terre. Ce dragon se posta devant la Dame prête à enfanter, pour dévorer son enfant dès qu'elle l'aurait mis au monde. (5) Or elle enfanta un fils, un mâle, Celui qui doit mener à la baguette de fer toutes les nations païennes. Mais son enfant fut enlevé auprès de Dieu et de son trône. (6) La Dame alors fuit au désert, où elle a sa retraite ménagée par Dieu, pour y être nourrie douze cent soixante jours.

(7) Il y avait eu guerre dans le ciel : Michel et ses anges avaient eu à batailler avec le Dragon ; le Dragon et ses anges avaient engagé le combat, (8) mais sans avoir le dessus ; il n'y eut plus place pour eux dans le ciel. (9)  Ainsi fut culbuté le grand Dragon, le Serpent primitif, appelé Diable et Satan, le séducteur du monde entier : il fut précipité sur terre, et ses anges avec lui.

(10) J'entendis alors une forte voix céleste dire : "Maintenant sont arrivés le salut, la puissance et la royauté de notre Dieu, ainsi que l'autorité de son Christ, puisqu'on a jeté bas l'accusateur, qui accusait jour et nuit nos frères devant notre Dieu. (11) Mais ils l'ont vaincu en vertu du sang de l'Agneau et de leur éloquent témoignage : ils ont méprisés la vie jusqu'à accepter la mort.

(12) Partant, réjouissez-vous, cieux et vous qui en habitez les tentes ; mais gare à la terre et à la mer, parce que le Diable est descendu parmi vous, agité d'une terrible rage, sachant bien que le temps lui est étroitement compté.

(13) Quand il se vit jeté sur terre, le Dragon se mit à la poursuite de la Dame qui avait enfanté le Mâle. (14) Mais elle reçut les deux ailes du grand aigle pour voler au désert, jusqu'à la retraite ou elle est nourrie un temps, deux temps et un demi-temps, hors de la portée de la tête du Serpent.

(15) Le Serpent alors de cracher contre la Dame un torrent d'eau pour la noyer. (16) Mais la terre secourut la Dame en ouvrant la bouche pour absorber le torrent vomi par le Dragon. (17) Celui-ci alors, de fureur, s'en alla faire la guerre au reste de sa descendance, les observateurs des ordres de Dieu et les dépositaires du témoignage de Jésus.

(18) Il s'établit enfin sur la plage.

 

Les Forces en présence

Les deux Bêtes

 

13 Je vis alors monter de la mer une Bête à dix cornes et sept têtes ; elle portait sur les cornes dix diadèmes et, sur les têtes, des titres blasphématoires. (2) Elle avait l'allure d'une panthère, les pattes d'un ours et la gueule d'un lion, le Dragon lui conféra sa puissance, son trône et une grande autorité.

(3) L'une de ses têtes, pourtant, paraissait égorgée à mort, mais la plaie mortelle était guérie. Là-dessus, tout le monde de se pâmer d'admiration à la suite de la Bête, (4) et de se prosterner devant le Dragon parce qu'il avait conféré son prestige à la Bête, et de se prosterner devant la Bête en disant : "Qui pourrait se mesurer à la Bête et batailler avec elle ? ". (5) On lui accorda la faculté de proférer des paroles arrogantes et blasphématoires et de sévir quarante deux mois.

(6) Elle ouvrit donc sa bouche pour blasphémer contre Dieu, blasphémer son nom et sa tente (ceux qui ont leur tente au ciel). (7) Elle put guerroyer avec les saints et l'emporter ; elle reçu autorité sur toute tribu, peuple, langue et nation, (8) au point que tous les habitants de la terre l'adoreront ; leur nom n'est pas inscrit depuis la fondation du monde dans le Livre de vie de l'Agneau égorgé.

(9) A bon entendeur d'écouter ! (10) Qui cherche à faire des prisonniers, s'en va en captivité ; qui tuera par l'épée doit être tué par l'épée ! C'est l'occasion pour l'endurance et la confiance des saints !

(11) Je vis ensuite une autre Bête monter de la terre ; elle avait deux cornes, comme un agneau, mais elle parlait à la Dragonne. (12) Tout le prestige de la première Bête, elle le déployait sous sa surveillance : elle amenait la terre et ses habitants à adorer la première Bête (celle dont la plaie mortelle était guérie) ; (13) elle opérait de grands prestiges, au point de faire tomber la foudre sous les yeux des hommes. (14) Au moyen des prodiges qu‘elle pouvait opérer sous la surveillance de la Bête, elle séduisait les habitants de la terre en leur suggérant de dresser une statue à la Bête qui avait survécu au coup d‘épée. (15) Il lui fut même concédé d‘animer la statue de la Bête, au point

qu‘elle en arrive à parler et à faire mettre à mort quiconque refuse de se prosterner devant elle.

(16) Elle arrivait à ce que tout le monde, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, se marquât la main droite ou le front, (17) de façon que personne ne pût acheter ou vendre sans être marqué du nom de la Bête, ou du chiffre de son nom. (18) C‘est le moment d‘être habile ! Aux gens avisés de calculer le chiffre de la Bête ! car c‘est le chiffre d‘un homme, et ce chiffre est six cent soixante six.

 

Première bête

La septième tête de la première bête ou septième montagne ou septième Roi a vécu de notre époque à savoir la Babylone des centuries de Michel Nostradamus. Cette Babylone qui fut jadis le communisme de L'ex Union Soviétique qui a duré 73 ans 7 mois dont il eut deux Rois : le fondateur Lénine,

H044-H047 ″Puis le grand Empire de l'Antéchrist (Lénine) commencera dans l'Atila et Zerses descendre en nombre grand et innumérable, tellement que la venue du Saint Esprit procédant du 48 degré, fera transmigration, déchassant à l'abomination de l'Antéchrist, faisant guerre contre le royal qui sera le grand Vicaire de Jésus-Christ, et contre son Eglise, et son règne per tempus, et in occasione temporis (Traduction : pour un temps et à la fin du temps), et précédera devant une éclipse solaire  le plus obscur, et le plus ténébreux, qui a été depuis la création du monde jusque à la mort et passion de Iesus-Christ, et de là jusqu' ici et ce sera au mois d'octobre que quelque grande translation sera faite, et telle que l'on croira la pesanteur de la terre avoir perdu son naturel mouvement, et être abîmée en perpétuelles ténèbres, seront précédées au temps vernal, et s'en ensuivra après d'extrêmes changements, permutations de règnes, par grand tremblement de terre, avec pullulation de la neuve Babylone (ex union soviétique), fille misérable augmentée par l'abomination du premier holocauste (l'holocauste Nazi), et ne tiendra tant seulement septante trois ans, sept mois,″ 

et l'héritier Adolph Hitler

H094 ″Et dans ce temps, et en cette contrée la puissance infernale mettra à l'encontre de l'Eglise de Jésus Christ la puissance des adversaires de sa loi, qui sera le second Antéchrist (Hitler), lequel persécutera cette Eglise et son vrai Vicaire, par moyen de la puissance des Rois temporels, qui seront par leur ignorance séduits par langues, qui trancheront plus que nul glaive entre les mains de l'insensé.″

L'esprit qui conduisait Adolph Hitler était la résurrection de l'esprit qui conduisait Lénine.

La bête ou huitième Roi est le(s) Roi(s) d'Aquilon dans les centuries et dans la lettre à Henry Roi de France Second 

H101 ″Et durant cette supputation Astrologique, conférée aux sacrées lettres, la persécution des gens Ecclésiastiques prendra son origine par la puissance des Rois Aquilonaires, unis avec les Orientaux. Et cette persécution durera onze ans, quelque peu moins, que par lors défaillira le principal Roy Aquilonaire,″

La femme ou la prostituée de l'Apocalypse de Saint Jean est l'empire de l'Oriental des centuries et de la lettre à Henry Roi de France Second

H108  ″en après l'Antéchrist (l'Oriental) sera le prince infernal,″

 

Dans la Centurie I-29

L'Oriental sortira de son siège,
Passer les monts Appeniens voir la Gaule,
Transpercera du ciel, les eaux & neige,
Et vn chascun frappera de sa gaule

 

N’oublions pas que :

(1) Les cinq qui ont été renversés de la  première bête dans l’apocalypse de saint Jean sont les empires de : Egypte, Assyrie, Babylone, Medo-Perse et Grecque. Babylone ici est celle du roi Nabuchodonosor 

(2) La sixième tête de cette première bête est l’empire Romain du vivant de Jésus Christ

(3) La septième tête de cette première bête est la Babylone des centuries (Empire de Lénine et de Hitler des centuries)

(4) Babylone de l’apocalypse de saint jean (Empire de l’oriental des centuries) et Babylone des centuries (Empire de Lénine et de Hitler des centuries) sont le royaume du même esprit Satan.

 

La deuxième bête

 

La bête qui monte de la terre est l’uni méridional (et ses associés dans les centuries) de la lettre à Henry Roi de France Second H102 autrement l’adversaire de Jupiter  dans la centurie I-35

 

Centurie I-35

Le lyon ieune le vieux surmontera,

En champ bellique par singulier duelle

Dans caige d’or les yeux luy crevera

Deux classes vne puis mourir mort cruelle

H102 ″lesquels ans accomplis son uni Méridional surviendra, qui persécutera encore plus fort par l'espace de trois ans les gens d'Eglise, par la séduction apostatique, d'un qui tiendra toute puissance absolue à l'Eglise militante, et le saint peuple de Dieu observateur de sa loi, et tout ordre de religion sera grandement persécuté et affligé tellement que le sang des vrais Ecclésiastiques, nagera par tout,″

 

 

L'Agneau et ses élus

 

14 J'eus encore une vision : l'Agneau debout sur le mont Sion, et près de lui cent quarante quatre mille personnes qui portaient son nom et celui de son Père, écrits sur le front. (2) J'entendais cependant un choeur céleste comparable au fracas des grandes eaux et aux grondements puissants du tonnerre, mais également à un choeur de citharèdes s'accompagnant de la cithare. (3) Ils chantaient comme un chant nouveau devant le trône, les quatre Animaux et les Vieillards. Personne ne pouvait apprendre ce chant, si ce n'est les cent quarante quatre milliers rachetés de la terre, (4) pour ne s’être pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges ; ils forment la suite de l’Agneau partout où il va ; ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme primeurs offertes à Dieu et à l’Agneau ; (5) dans leur bouche ne s’est point trouvé de mensonge, ils sont irréprochables.

 

Préparatifs de la lutte

Trois anges prédisent la victoire

 

(6) Je vis alors un autre ange voler au zénith, porteur d'une bonne nouvelle éternelle destinée à ceux qui résident sur terre, à toute nation, tribu, langue et peuple : (7) il disait à haute voix : "Craignez Dieu et rendez lui gloire, parce qu'a sonné l'heure ou il doit juger ; prosternez-vous devant l'autel du ciel  et de la terre, de la mer et de ses sources".

(8) Un deuxième ange le suivit et dit : "Elle est tombée, elle est tombée Babylone la grande, pour avoir abreuvé toutes les nations du vin de son dévergondage effréné".

(9) Un troisième ange les suivit et dit à haute voix : "Celui qui adore la Bête et sa statue , et en accepte la marque sur le front ou sur la main (10) boira lui aussi du vin de l'indignation de Dieu, versé pur dans le calice de sa colère ; il sera tourmenté dans le feu de souffre, sous les yeux d'anges saints et de l'Agneau ; (11) la fumée de leur tourment ne cessera de s'élever pour les siècles des siècles, sans que les adorateurs de la Bête et de sa statue et quiconque reçoit l'empreinte de son nom aient de répit ni jour ni nuit".

(12) C'est le moment de faire appel à l'endurance des saints, fidèles aux ordres de Dieu et à la foi de Jésus. (13) J'entendis même une voix céleste me dire : "Note : Heureux les morts qui meurent désormais dans le Seigneur. Oui, dit l'Esprit, qu'ils se reposent de leurs travaux car leurs actes les suivent".

 

Vision anticipée du double jugement

 

(14) J'eus encore une vision : un nuage blanc sur lequel siégeait comme un Fils d'Homme, la tête ceinte d'une couronne d'or et une faucille affilée à la main. (15) Un autre ange sortit du temple et cria d'une voix sonore à celui qui siégeait sur le nuage : "Faites aller votre faucille et moissonnez, le moment est venu, la moisson terrestre est mûre". (16) L'être assis sur le nuage fit alors passer sa faucille sur terre, et la terre fut moissonnée.

(17) Puis un autre ange, qui tenait pareillement une faucille affilée, sortit du temple céleste. (18) Un autre encore, le préposé au feu, quitta l'autel et interpella bien haut celui qui tenait la faucille affilée : "Faites aller votre faucille affilée, disait-il, et vendangez les grappes de la vigne terrestre : les raisins sont mûrs". (19) L'ange fit alors passer sa faucille sur terre, vendangea la vigne terrestre et mit le raisin dans la grande cuve de l'indignation de Dieu. (20) On la foula hors de la ville et il en sortit du sang jusqu'au niveau du mors des chevaux sur une distance de seize cent stades.

 

Exécution des vendanges divines sur Babylone et sur les Bêtes

Les sept coupes de la colère de Dieu

 

15 Je vis encore un autre météore, considérable et impressionnant : sept anges porteurs de sept fléaux, les derniers, car en eux est assouvie l'indignation de Dieu.

(2) Je vis aussi une mer transparente irradiée de feu, et, debout sur elle, les vainqueurs échappés à la Bête, à sa statue et au chiffre de son nom, tenant les cithares divines. (3) Ils chantaient de chant de Moïse le serviteur de Dieu et  le chant de l'Agneau : "Grandes et admirables sont tes oeuvres, Seigneur Dieu Dominateur ! Justes et véritables tes voies, Roi des nations ! (4) Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Seul tu es saint , et toutes les nations viendront se prosterner devant toi, car la droiture de tes jugements est devenue manifeste".

(5) Après quoi j'ai vu s'ouvrir dans le ciel le temple [qui renferme] la tente du témoignage. (6) Les sept anges aux sept fléaux en sortirent , vêtus de lin propre et splendide, la poitrine ceinturée d'or.

(7) L'un des quatre Animaux leur donna sept trompettes d'or pleines de l'indignation du Dieu vivant pour les siècles des siècles ; (8) le temple fut rempli de fumée, provenant de la gloire de Dieu et de sa puissance, au point que personne n'y pouvait pénétrer que les sept fléaux des sept anges ne fussent accomplis.

 

16 J'entendis alors dans le temple une voix forte dire aux sept anges : "Allez répandre sur terre les sept coupes de l'indignation divine".

(2) Le premier s'en alla donc verser sa coupe sur le sol ; il en résultat un ulcère malin et pénible pour les hommes qui portaient l'empreinte de  la Bête et se prosternaient devant sa statue.

(3) Le deuxième répandit sa coupe dans la mer ; elle tourna en sang cadavéreux et tous les animaux marins périrent.

(4) Le troisième répandit sa coupe dans les fleuves et les sources, et ce devint du sang. (5) J'entendis alors l'ange des eaux : "Il est juste , disait-il, que toi, qui es, qui était, le Saint, tu aies ainsi jugé ;

 (6) parce qu'ils ont versé le sang des saints et des prophètes, tu leur as aussi donné à boire du sang !

Ils le méritent ! (7) Et j'entendis l'autel dire : "Oui, Seigneur, Dieu Dominateur, tes jugements sont vrais et justes".

(8) Le quatrième répandit sa coupe sur le soleil, et il lui fut donné de surchauffer les hommes par ses ardeurs ; (9) ainsi les hommes furent surchauffés d'une chaleur torride, ils maudirent le nom de Dieu qui peut déclencher ces fléaux, et ne voulurent pas se repentir et  le glorifier.

(10) Le cinquième répandit sa coupe sur le trône de la Bête ; son royaume s'enténébra et, de douleur [ses sujets] se mordirent la langue. (11) Ils maudirent le Dieu du ciel, à cause de leurs souffrances et de leurs ulcères, sans se repentir de leur conduite.

(12) Le sixième répandit sa coupe dans le grand fleuve Euphrate ; l'eau se tarit pour laisser passage aux rois d'Orient. (13) A ce moment je vis [sortir] de la gueule du Dragon, de celle de la Bête et de la bouche du faux prophète trois esprits impurs ; ils avaient l'air de grenouilles ; (14) de fait se sont des esprits démoniaques qui opèrent des prodiges et vont trouver les rois de toute la terre en vue de les concentrer pour la bataille du grand jour du Dieu Dominateur. (15) (Voici que je viens comme un voleur ! Heureux qui veille et garde ses vêtements, pour n'avoir pas à  circuler nu en se montrant indécent ! ) (16) Ils les rassemblèrent au lieu dit en hébreu Har-Magedon.

 (17) Le septième enfin répandit sa coupe dans les airs ; il sortit du temple une voix forte émanée du trône : "C'en est fait " disait-elle. (18) Aussitôt ce furent des éclairs, voix et coups de tonnerre accompagnés d'une secousse telle que jamais, depuis l'apparition de l'homme, il n'en advint d'aussi violente ; (19) la grande ville se brisa en trois, les villes païennes croulèrent , et ainsi Babylone la grande fut rappelée au souvenir de Dieu pour qu'il lui administrât le calice du vin de son ardente colère. (20) Toutes les îles s'enfuirent et l'on ne trouva plus de montagnes. (21) Des grêlons énormes, pouvant peser un talent, se mirent, du haut  du ciel, à bombarder les hommes ; ceux-ci maudirent Dieu à cause du fléau de la grêle, car il est formidable.

 

 

 

NB Notons que:

 

 

(1) La bête est le Roi d'Aquilon des Centuries de Michel Nostradamus

(2) Le royaume de la bête ici est le royaume du Roi d'Aquilon dont le Nom dans les Centuries est (les) Letre(s)

(3) Les Rois d'Orient sont l'uni meridional et ses associés dans la lettre à Henry et les Centuries:

H102 ″lesquels ans accomplis son uni Méridional surviendra, qui persécutera encore plus fort par l'espace de trois ans les gens d'Eglise, par la séduction apostatique, d'un qui tiendra toute puissance absolue à l'Eglise militante, et le saint peuple de Dieu observateur de sa loi, et tout ordre de religion sera grandement persécuté et affligé tellement que le sang des vrais Ecclésiastiques, nagera par tout,

(4) Le faux prophète est l'unimeridional en personne, l'adversiare de Jupiter dans la Centuries I - 35

 

(5) Les rois de la terre sont les rois humains qui recevront le pouvoir royal avec le Roi d'Aquilon (Apocalypse).

(6) De la coupe du premier ange au sixième ange, cela correspond de l'époque du Roi Jupiter ( le troisième Christ) avec ses adversaires la  bête (l'Aquilonnaire) et le faux prophète (l'uni Meridional).

(7) La coupe du septième ange, cela correspond au temps de Saturne (l'Héritier de Jupiter dans les centuries) le Roi qui viendra après Jupiter.

(8) La grande ville est Babylone de l'Apocalypse, l'empire de l'Oriental ou Venus i.e. le Roi de Perse dans la lettre à Henry.

Le chatiment de Babilone (http://henry-nostradamus.e-monsite.com/pages/centuries-et-bible4-des-deux-betes-de-l-apocalypse-de-saint-jean.html)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site